Choisir un détecteur de fumée

Depuis le 8 mars 2015, la législation, avec le décret n°2010-36 du 10 janvier 2010, la loi n°2010-238 du 9 mars 2010, la loi n° 2014-366 du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové, l‘arrêté du 5 février 2013 (code de la construction et de l’habitation)  relatifs à l’installation de détecteurs de fumée dans les parties privatives des bâtiments d’habitation ont rendu obligatoire en France l’installation dans chaque logement d’au moins un détecteur avertisseur autonome de fumée.

Pour une bonne protection incendie, les sapeurs pompiers recommandent d’installer un détecteur de fumée dans chaque pièce de vie et dans chaque chambre. Dans tous les cas, installez un détecteur de fumée au minimum à chaque niveau de votre logement.

Vous souhaitez compléter l’équipement de votre habitation ou renouveler vos détecteurs de fumée ?

C’est le moment de comparer les détecteurs de fumée proposés et d’évaluer leur niveau de fiabilité et leur rapport qualité-prix pour finalement choisir et acheter les meilleurs détecteurs de fumée pour votre logement.

Notre comparatif passe en revue 5 critères clés pour vous :

  • les normes et certifications
  • les technologies de détection
  • l’alimentation,
  • la facilité d’utilisation et
  • les niveaux de garantie.

 

1. Normes des détecteurs de fumée

Les normes et certifications visent à garantir à l’utilisateur un certain niveau de qualité conforme à la réglementation en vigueur.

Le marquage CE apposé sur un produit atteste sa conformité à la norme européenne harmonisée NF EN 14604 applicable (obligatoire sur le marché français selon l’arrêté du 5 février 2013 du ministère de l’égalité des territoires et du logement). Le produit passe des essais stricts pour vous apporter une première garantie de fiabilité : ne choisissez que des produits certifiés et marqués CE EN14604:2005.
Pour en savoir plus la réglementation de la sécurité incendie dans le logement  et les détecteurs de fumée, consultez la fiche pratique du service public

 

Optez de préférence pour des détecteurs portant le logo ovale bleu « NF » sur le packaging et le produit, c’est-à-dire des produits certifiés à la marque volontaire de qualité NF, c’est l’assurance de la sécurité et d’une qualité constante contrôlées par des spécialistes. Au-delà de la conformité à la norme CE en vigueur, et par ses contrôles rigoureux et exhaustifs, elle apporte au consommateur les meilleures garanties de conformité. La marque NF – DAAF atteste la conformité du produit au référentiel de certification NF292.
Pour en savoir plus visitez le site de la marque NF

 

 

2. Technologies des capteurs de fumée

Il existe 3 principaux types de détecteurs de fumée :

  • Capteurs à technologie Thermoptek

    combinent une cellule de détection optique ultramoderne avec une intensification thermique ; le détecteur est ainsi non seulement performant pour détecter les foyers à combustion lente, mais la mesure constante des changements de température permet également d’augmenter instantanément la sensibilité du capteur, ce qui accélère considérablement le délai de réaction de l’appareil à un incendie à flammes intenses : vous gagnez ainsi de précieuses minutes pour évacuer en cas d’incendie.

Technologie de détection de fumée à capteurs combinées thermo-optique Thermoptek AngelEye

  • Capteurs optiques simples (photoélectriques)

    Lorsque la fumée pénètre dans la chambre optique interne du détecteur, le faisceau de lumière émis se répercute sur les particules de fumée et active un capteur, déclenchant alors l’alarme sonore.

De la même façon, l’air chargé de vapeur d’eau et devenu opaque déclenchera l’alarme, c’est pourquoi il est recommandé de ne pas installer ce type de détecteur à proximité de la salle de bain. Ces détecteurs sont généralement plus efficaces pour détecter les foyers à combustion lente, qui peuvent couver pendant des heures avant d’éclater, mais moins efficaces pour détecter des foyers rapides à flammes intenses qui s’étendent rapidement.

  • Capteurs par ionisation

    contenant une faible source radioactive, sont interdits à l’usage domestique en France.

 

3. Alimentation par piles

L’alimentation du détecteur autonome peut se faire par piles alcalines ou piles lithium (les piles salines ne sont pas admises pour la certification NF).
Préférez une autonomie longue durée (jusqu’à 10 ans) pour votre détecteur de fumée avec une alimentation par piles lithium : cela vous évitera ainsi des manipulations fastidieuses et répétées de changement de piles et vous fera faire, au bout du compte, des économies !

Lorsque la pile arrive en fin de vie au bout de 10 ans, le détecteur de fumée lui-même doit alors être remplacé.

 

4. Facilité d’utilisation et de contrôle

La facilité d’utilisation varie selon les modèles de détecteurs de fumée et les fonctions qu’ils intègrent :

  • Bouton Test

Tous  les détecteurs de fumée marqués NF doivent disposer de ce bouton Test, qui vous permet par simple pression de contrôler chaque semaine le bon fonctionnement de votre appareil. Un large bouton central et ergonomique facilite les tests : même à bout de bras à l’aide d’un manche à balai, vous appuyez sans difficulté sur le bouton !

  • Bouton Silence

Fonction Silence détecteurs de fuméeUtile pour désactiver temporairement l’alarme sonore de votre détecteur en cas d’alerte intempestive avérée. Comme le bouton Test, préférez-le large et central pour pouvoir l’actionner aisément. Boutons Test et Silence sont souvent réunis en un seul bouton.

  • Plateforme de montage

Le détecteur s’enclenche simplement sur un socle fixé idéalement par 2 vis au plafond. Le détecteur peut aisément être manipulé (enlevé et remis) pour le remplacement des piles ou de l’appareil lui-même. C’est aussi pratique que de brancher un appareil électrique dans une prise !

Les détecteurs (de fumée, de monoxyde de carbone et/ou de chaleur) connectés sans fil dans un seul ou plusieurs réseaux offrent une protection homogène dans la maison. Les détecteurs connectés entre eux s’enclenchent simultanément en cas d’alarme. Ils opèrent également un contrôle réciproque constant et peuvent être vérifiés ou mis en mode Silence individuellement.

 

5. Garantie

Une garantie sur le détecteur peut vous être proposée. Optez de préférence pour un appareil avec garantie intégrale, c’est-à-dire détecteur et pile, et sur une longue durée (10 ans idéalement), pour profiter d’une tranquillité d’esprit totale durant toute la période de fonctionnement de votre détecteur (il est recommandé de remplacer ses détecteurs de fumée tous les 10 ans au maximum). En cas de défaillance, votre détecteur sera remplacé. Dans tous les cas, veillez à bien lire les conditions applicables et à suivre les consignes du fabricant.

 

… et le prix

Le prix de vos détecteurs de fumée sera fonction de votre niveau d’exigence sur chacun de ces critères. Vous trouverez également différentes marques et design pour répondre à vos attentes : Vous pouvez désormais choisir des détecteurs de fumée qui non seulement s’intègreront au mieux dans votre intérieur mais qui également vous protègeront efficacement contre les risques d’incendie !

 

Besoin d’aide ? Vous souhaitez en savoir plus ?

Vous êtes prêts ?

Visitez : AngelEye-Shop, appelez-nous au 0800 940 078 ou envoyez-nous un message : supporttechnique@angeleye.fr

Détecteurs de fumée : 2 règles pour être bien protégé

Les détecteurs de fumée sont faits pour vous réveiller

La fumée ne réveille pas ! En effet, il est prouvé scientifiquement que les odeurs, y compris celle du feu, ne réveillent pas. En revanche, les sons, et donc les détecteurs avertisseurs de fumée peuvent nous tirer du sommeil.

Grâce à son alarme sonore puissante, les détecteurs alertent en cas de départ de feu, alors que chaque minute compte.

Pour être efficace lorsque nous sommes le plus vulnérable, la nuit lorsque nous dormons, le signal sonore des détecteurs de fumée doit être audible depuis les chambres, porte fermée.

Il est donc fondamental, pour une bonne protection incendie, de déterminer avec attention l’emplacement de vos détecteurs de fumée et de considérer l’équipement de chaque chambre à coucher. Ainsi, l’Association des Brulés de France et les Sapeurs-Pompiers recommandent : « vos pièces de vie et chacune de vos chambres doivent être équipées de détecteurs de fumée ».

C’est même déjà le niveau de prescription légale du gouvernement allemand, pour les particuliers dans chacun de ses états : « toutes les chambres à coucher, chambres d’enfants, couloirs et issues de secours au minimum doivent être équipés de détecteurs de fumée. »

Alors pourquoi ne pas suivre ces recommandations simples de sécurité et être bien protégé ?

 

Les détecteurs de fumée ne vous protégeront que s’ils fonctionnent correctement

Évidemment, les détecteurs de fumée ne peuvent vous protéger que s’ils sont en bon état et qu’ils sont correctement alimentés.

Les 3 incontournables pour des détecteurs de fumée opérationnels sur la durée :

  • Privilégiez des détecteurs de fumée avec une longue durée de vie, c’est-à-dire intégrant des piles d’une autonomie de 10 ans idéalement. Si vos détecteurs de fumée sont équipés de piles autonomie 1 ou 5 ans, remplacez les piles sans attendre dès que votre appareil émet un signal de piles faibles (petit bip) !
  • Dépoussiérez vos détecteurs de fumée régulièrement pour éviter qu’ils ne s’encrassent, perdent en efficacité et déclenchent des alarmes intempestives.
  • Testez chaque mois au minimum vos détecteurs de fumée : une vérification mensuelle vous confirmera le bon fonctionnement de vos appareils.

Des détecteurs de fumée qui protègent bien sont des détecteurs de fumée installés au minimum dans chaque chambre, des détecteurs de fumée entretenus correctement et testés régulièrement !

Pour aller plus loin sur votre protection incendie.