Le monoxyde de carbone est un gaz nocif qui tue chaque année des milliers de personnes et en intoxique encore plus. Il est souvent qualifié de tueur silencieux car il n’a ni odeur ni goût, et il est invisible. Comme l’oxygène, le CO pénètre le corps par les poumons au cours d’une respiration normale. Il fait concurrence à l’oxygène et prend sa place dans les globules rouges, réduisant ainsi le taux d’oxygène arrivant au cœur, au cerveau et aux autres organes vitaux. À forte dose, le CO peut tuer en quelques minutes.
L’exposition pendant le sommeil est particulièrement dangereuse puisque la victime demeure endormie dans la plupart des cas.

La seul solution fiable pour se prémunir d’une intoxication au monoxyde de carbone est d’équiper son logement de détecteurs de CO.

En France, plus de 4300 personnes sont exposées chaque année à ce gaz mortel et au niveau national, plus de 65% des ménages habitent dans des logements « à risque CO », c’est-à-dire renfermant au moins une source potentielle de CO.

AngelEye soutient activement la campagne de de sensibilisation contre les dangers du monoxyde de carbone Un CRI d’alarme. Participez à la campagne, protégez-vous du CO et rendez-vous sur www.uncridalarme.fr

 


Symptômes d’une intoxication au CO :

  • Exposition légère : léger mal de tête, nausées, vomissements, fatigue (souvent décrits comme les symptômes d’un état grippal)
  • Exposition moyenne : violents maux de tête intermittents, somnolence, confusion, rythme cardiaque rapide
  • Forte exposition : Perte de connaissance, convulsions, insuffisance cardiopulmonaire, décès

Tous les membres d’un foyer doivent avoir connaissance de ces symptômes.


Votre détecteur de CO AngelEye™ surveille le niveau
de CO en parties par million (ppm) dans l’air ambiant à proximité du détecteur.

  • 35 ppm : La concentration maximale admissible pour une exposition continue pour des adultes en bonne santé sur une période de 8 heures, comme conseillé par l’Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail.
  • 200 ppm : léger mal de tête, fatigue, étourdissements, nausées au bout de 2 à 3 heures.
  • 400 ppm : maux de tête frontaux dans les 1 à 2 heures, danger de mort après 3 heures.
  • 800 ppm : Étourdissements, nausées et convulsions dans les 45 minutes. Perte de connaissance dans les 2 heures. Décès dans les 2 à 3 heures.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer